Les personnes qui ne peuvent pas ou ne veulent pas installer leurs panneaux en toiture, ont la possibilité de les poser au sol.
Dans ce cas, elles ne peuvent bénéficier ni de la prime à l'autoconsommation(voir tableau ci-dessous), ni de la vente en surplus (0,10€/kWh).

photovoltaïque au sol autoconsommation

Si l'installation est en toiture, elle ouvre droit à une prime à l'autoconsommation dont le montant dépend de la puissance. Un arrêté prévoit une prime à l’investissement et l’achat du surplus pour les générateurs en autoconsommation.
Cette prime est dégressive tous les trimestres en fonction des volumes de demandes de raccordement et elle est versée sur 5 années au producteur. Elle est fixée à :

  • 380 € / kWc pour une installation < ou égale à 3kWc

  • 280 € / kWc pour une installation entre 3 et 9 kWc

  • 170 € / kWc pour une installation entre 9 et 36 kWc

  •  80 € / kWc pour une installation entre 36 et 100 kWc

 

L’électricité qui ne sera pas consommée instantanément sera vendue à EDF obligation d’achat à hauteur de 10cts €/kWh pour les installations inférieures ou égales à 9kWc et 6cts € /kWh pour les installations jusqu’à 100kWc.

Deux exemples :

  • Pour une installation photovoltaïque de 3 kWc « l’auto consommateur » reçoit 1 140 € (soit 380 € x 3) et il revend son surplus à 10 centimes d’euros /kWh.

  • Pour une installation photovoltaïque de 100 kWc « l’auto consommateur » reçoit 8 000 € (soit 80 € x 100) et il revend son surplus à 6 centimes d’euros /kWh.

Installation en toiture ou au sol ?