• Philippe Nivert

Nettoyage


Après la phase installation, on passe tous par une réflexion au sujet du nettoyage des panneaux photovoltaïques, surtout s'ils sont installés au 2ème étage !


Plusieurs sociétés consultés ont avancé des prix qui font réfléchir.


D'où l'intérêt de ce membre de ECPPG, qui a fait l'expérience sur 2 panneaux, un nettoyé tous les ans, et l'autre laissé « à l'abandon » et sans aucun nettoyage. Au bout de 10 ans, la perte de production du panneau « sale » était inférieure de seulement 11% !


Sans pour autant vous conseiller de ne rien faire, nous préconisons :

  • de les nettoyer tous les 1 (si vous faites ça perso) ou 2 ans (si vous le sous-traitez)

  • d'utiliser l'eau la moins calcaire possible, type eau de pluie ou eau déminéralisée, pour éviter le dépôt de calcaire sur la surface vitrée

  • de n’utiliser aucun produit détergeant, qui altérerait la surface de protection appliquée lors de la fabrication

  • et surtout d'utiliser un dispositif le plus doux possible, afin de ne pas rayer le verre, ce qui aurait tendance à l'opacifier, type raclette baie vitrée. Pour éviter les traces de calcaire quand l’eau sèche, l’idéal reste de passer un chiffon doux sur les panneaux. Si vous avez trop de m² à entretenir, vous pouvez également utiliser un « mouilleur » : un tissu doux qui entoure une raclette en plastique. Celle-ci peut s’installer au bout d’un manche télescopique.

A éviter :

  • Évitez l’eau trop chaude ou trop froide suivant la météo du jour, pour éviter tout choc thermique.

  • Interdiction d’utiliser un nettoyeur à haute pression. C’est beaucoup trop fort !

  • Ne jamais gratter, même si une tache est tenace. Vous risqueriez de


rayer définitivement vos panneaux.

0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comment optimiser son installation photovoltaïque

Une installation photovoltaïque basique (sans appareillage supplémentaire) ne permet pas de consommer tout ce qui est produit, seulement 20 à 30 % est utilisé (Il s'agit du "taux d'autoconsommation").